Atelier du Fonadh sur la communication et le plaidoyer

Atelier du Fonadh sur la communication et le plaidoyer dans Actualités dsc01451-300x225 La communication et les techniques du plaidoyer sont des outils dont la maîtrise est utile pour toute structure dont l’objectif est de participer au développement de manière générale. Aussi, c’est avec beaucoup d’intérêt que l’atelier de Rosso organisé du 27 au 29 décembre 2012 a été suivi par plus de 20 participants représentants différentes organisations regroupées dans le réseau local ainsi que les responsables des cliniques juridiques de Rosso et Boghé.

Cet atelier organisé par le Fonadh en partenariat avec l’UE et Oxfam a été animé par M. Djigo Djibril. Le formateur a suscité un débat autour de la communication pour amener son auditoire à réaliser que  ce ‘’mode de relation qui vise, par la persuasion, à modifier les dispositions mentales d’autrui et, éventuellement, à l’inciter à adopter un comportement, réaliser une action ou s’abstenir d’agir’ est ‘un processus d’influence qui obéit à des préoccupations diverses.’

Il a par la suite décliné toutes les stratégies de communication pour permettre aux participants de bien cerner le concept et de se l’approprier. Par la suite, le formateur a abordé la technique du plaidoyer en  commençant par le définir comme ‘un ensemble d’actions organisées dans le but d’apporter un changement dans les politiques, stratégies et décisions’. Il a décliné tout le processus du plaidoyer ainsi que les actions politiques nécessaire.  Il a évoqué les concepts apparentés en soulignant les similitudes et les différences avant de s’étendre sur les différentes formes de plaidoyer comme le lobbying, les pétitions, les manifestions.

Les participants qui représentaient plusieurs structures dont le RPC, l’AMDH, le collectif des Ong de Rosso, l’Association pour la Renaissance du Pulaar,  AFCF , CSVDH, Bourgeons de l’espoir, SOS Esclaves, GRDS ont fait plusieurs exercices portant sur la communication et le plaidoyer, des outils qu’ils maitrisent désormais et qui leur seront d’une grande utilité dans leur travail de tous les jours.

A la fin de l’atelier, des attestations ont été remises à tous les participants. Notons que l’atelier de Rosso a été précédé par un autre à Bababé du 19 au 21 décembre.

Djigo Aboubakry

 

 

Laisser un commentaire