Communiqué AMDH

08:50

AMDH : Communiqué

Communiqué AMDH dans Communiqué communique_presse_vert

L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme a appris que les services de sécurité de Nouadhibou, capitale économique de laMauritanie, ont entamé une opération de contrôle de maisons et de voitures pour arrêter et rapatrier tous les étrangers qui ne sont pas en situation administrative régulière.

Selon les mêmes sources, ce jeudi matin (05/04/2012), la police a dressé des barrages sur la route menant du centre-ville vers le quartier de Cansado et mené des investigations au niveau de l’identité des pêcheurs travaillant àNouadhibou.

Une opération qui aurait abouti à l’arrestation de centaines d’étrangers qui ont été orientés vers le centre d’accueil des rétention des migrants « clandestins » en vue de leur rapatriement vers leurs pays d’origine. À cet effet, des refoulements auraient déjà été opérées vers Rosso villefrontalière avec le Sénégal. Il y’auraient des femmes et des enfants de diverses nationalités de la sous région.

L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme :

- Condamne cet acte qui est contraire à l’esprit de l’hospitalité du peuple Mauritanie,

- Rappelle à l’état l’obligation de respecter les engagements internationaux qu’il a pris.

- Invite la Mauritanie à respecter les conventions internationales qu’elle a signées et ratifiées notamment la convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de violences faites aux femmes, la convention des Nations Unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et les membres de leur famille ;

- Demande à l’état Mauritanien d’arrêter ces refoulements afin de permettre à ces personnes de se mettre en règle.

AMDH

Laisser un commentaire